Cours et exercices

Plan de la page :

Cours

L'accord du participe passé précédé de "en"

Les verbes en -eler et-eter

Les genres

Quelques cours à télécharger (participe passé...)

Feu

Mi

Possible

Singulier ou pluriel ?

Les nombres

La conjonction de subordination

Les aspects (grammaire de Bordeaux)

La nature des mots

Exercices

Précisions sur les dictées

Documents à télécharger

 Cours

L'accord du participe passé précédé de "en"

"En", pronom personnel, peut être équivalent à "de cela" et peut remplacer un nom précédé de la proposition "de". Lorsque le COD du verbe est "en", le participe passé reste invariable. Toutefois, si le verbe précédé de "en" a un COD placé avant lui, le participe passé s'accorde.

 

Les verbes en -eler et -eter

Verbes en -eler sans redoublement du "l" :

agneler, celer, ciseler, déceler, démanteler, écarteler, geler (et ses dérivés : congeler, dégeler...), harceler, marteler, (re)modeler, peler, receler

Verbes en -eter sans redoublement du "t" :

(r)acheter, bégueter, caqueter, corseter, crocheter, duveter, fileter, fureter, haleter

Ces listes ne sont pas exhaustives mais rassemblent les verbes qui ont le plus de risques de tomber.

Pour les travailler, je m'étais fait des cartes : au recto, j'avais mis le verbe à l'infinitif  et, au verso, sa conjugaison et éventuellement sa définition. J'en tirai une au hasard et j'essayais de trouver s'il y avait un redoublement ou non.

Remarque : d'après une récente réforme de l'orthographe, on double toujours la consonne après le "e" sauf exception pour les verbes "geler", "acheter", et leurs composants, et uniquement ces derniers. Reste à savoir qu'elle règle est prise en compte dans les concours... ce qui peut être différent d'une ville à l'autre !Je n'ai malheureusement aucune méthode à vous conseiller.

 

Les genres

 J'avais aussi fait des fiches pour travailler les genres. C'est le même principe que celles des verbes en -eler et -eter (cf article précédent) : au recto, le mot sans déterminant, et au verso, le mot avec déterminant et sa définition. Vous mélangez le tout dans une boîte et vous tirez les cartes au hasard. Au début, on se trompe souvent mais, petit à petit, on prend le coup de main. Croyez-moi, c'est très efficace (et ça occupe dans le train). Pas de panique, vous n'êtes pas obligés d'apprendre les définitions, c'est juste à titre indicatif...

Je vous propose aussi des fiches pour travailler les noms dont le sens change avec le genre. Il y a malheureusement quelques erreurs qui se sont glissées :

- "carpe" est au féminin quand il s'agit du poisson et au masculin quand il s'agit d'un ensemble d'os

- "passe" est au féminin lorsqu'il s'agit de l'action de passer le ballon, la main à la roulette, etc.

- "ponte" est au féminin quand il s'agit de l'action de pondre des oeufs et au masculin quand il s'agit d'un personnage influent

 

Quelques cours à télécharger

Règles d'accord du participe passé

Le participe passé des verbes pronominaux (cours et exercices)

Paronymes

Gens

Les propositions

Tout

 

Feu

"Feu" est un adjectif qui s'accorde en genre et en nombre lorsqu'il se trouve entre un déterminant et un nom. Mais il est invariable lorsqu'il est placé devant un déterminant ou quand il n'y a pas de déterminant.

exemples :

Feu mon oncle, mon feu oncle

Feu ma tante, ma feue tante

Feu mes grands-pères, mes feux grands-pères

Feu mes grands-mères, mes feues grands-mères

 

Mi

"Mi" est invariable. Il est toujours lié au terme qu'il précède par un trait d'union.

exemples:

Les partiels auront lieu à la mi-mai.

L'expression "mi-figue, mi-raisin" signifie "d'un air à la fois satisfait et mécontent".

 

Possible

 "Possible" est invariable dans les syntaxes suivantes :

_ le plus, le moins possible de + nom : "J'ai appelé le plus possible de personnes."

_ le plus, le moins de + nom + possible : "J'ai appelé le plus de personnes possible."

 Dans ses autres emplois, "possible" s'accorde de façon tout à fait normale : "J'ai appelé toutes les personnes possibles."

 

Singulier ou pluriel ?

Les noms précédés de sans, ni, pas de, point de, plus de... peuvent, selon le sens, s'écrire au singulier ou au pluriel. Pour trouver le nombre, il suffit le plus souvent de poser la question "s'il y en avait ?"

exemples :

Il n'y avait là ni vaste étendue, ni fleurs rares, ni fruits précieux. Tout semblait mort ; les arbres étaient sans feuilles, la terre sans verdure.

S'il y en avait ? Il y aurait : une étendue, des fleurs, des fruits, des feuilles, de la verdure.

 

Les nombres

Tous les nombres cardinaux sont invariables sauf :

_ un (varie en genre)

_ vingt et cent (varient en nombre)

Vingt et cent portent la marque du pluriel quand ils sont multipliés (ex : quatre-vingts, trois cents...)

Sauf :

_ s'ils sont suivis par un adjectif de nombre (ex : quatre-vingt trois)

_ s'ils ont une valeur ordinale (ex : lisez le vers quatre-vingt, en l'an trois cent, à la page deux cent)

Milliard, millier, million sont des noms donc cent et vingt prennent la marque du pluriel s'ils sont suivis de milliard, millier, million.

 

La conjonction de subordination

La conjonction de subordination est un mot invariable qui sert à unir deux éléments de fonctions différentes, dont l'une est une proposition (sujet ou complément).

La conjonction de subordination peut être composée de plusieurs mots. Lorsque les mots sont séparés dans l'écriture, on parle de locution conjonctive. Exemple : bien que, parce que.

Liste des conjonctions de subordination :

comme, lorsque, puisque, quand, que, quoique, si

Liste des principales locutions conjonctives de subordination :

à cause que, à ce que, à condition que, afin que, ainsi que, alors que, à mesure que, à moins que, après que, à proportion que, attendu que, au cas que (où), au fur et à mesure que, au lieu que, aussi bien que, aussitôt que, avant que, bien que, cependant que, comme quoi, d'autant plus que, d'autant que, de ce que, de crainte que, de façon que, de manière que, de même que, de peur que, depuis que, de sorte que, dès que, durant que, en cas que, encore que, en sorte que, jusqu'à ce que, loin que, lors même que, malgré que, non moins que, non plus que, outre que, parce que, pendant que, plutôt que, pour que, pourvu que, quand même, sans que, selon que, si tant est que, si ce n'est que, si peu que, sitôt que, suivant que, tandis que, tant que, vu que, etc.

 

Les aspects (grammaire de Bordeaux)

D'après mes souvenirs (et un coup de pouce de Wikipedia) :

_ l'aspect sécant correspond à l'imparfait et l'aspect non-sécant au passé simple ;

_ l'aspect inchoatif désigne une action en train de commencer (il s'endort) et l'aspect terminatif désigne une action qui se termine

_ pour les aspects accompli et inaccompli, petit truc à savoir avant tout : il faut envisager l'action au moment où elle se produit et non pas par rapport au rapport où l'on en parle. D'après Wikipedia, "la notion d'aspect est libérée de la notion de temps en répondant à cette question : comment évolue l'action au moment où elle se produit (quel que soit le moment) ? Réponse : au moment où "Jean chanta", on voit Jean en train de chanter : l'action n'est pas terminée (aspect inaccompli), de même que dans "Jean chantait". Et au moment où "Jean a chanté / Jean avait chanté", l'action est déjà accomplie, on peut voir Jean sortant du conservatoire de musique : "Jean avait déjà chanté lorsqu'il sortit du conservatoire / Jean a déjà chanté lorsqu'il sort du conservatoire".

 

La nature des mots

Les différentes natures de l'adjectif :

_ qualificatif : un petit chat

_ numéral cardinal ou ordinal : dix, dixième...

_ possessif : mon, ma, mes...

_ relatif : lequel, laquelle...

_ démonstratif : ce, cet, cette...

_ interrogatif et exclamatif : quel ? quel !

_ indéfini : chaque, quelque...

 

Les différentes nature du pronom :

_ personnel : je, tu...

_ possessif : le mien, le sien...

_ démonstratif : celle-là, celle-ci...

_ indéfini : tout, chacun, autrui...

_ interrogatif : qui ? lequel ?

_ relatif : qui, que, quoi...

 

Les différents natures de l'article :

_ défini : le, la, les...

_ partitif : du, de la, des...

_ indéfini : un, une, des...

 

Les différentes natures du mot "que" :

_ pronom relatif : le chat que tu aimes tant s'est sauvé, hier.

_ pronom interrogatif : que fais-tu ici ?

_ adverbe de quantité ou d'intensité : que vous êtes élégant aujourd'hui !

_ adverbe interrogatif ou exclamatif : que vous sert d'être beau et riche si vous n'avez pas la sagesse ?

_ conjonction de subordination : il faut que je vous annonce cette nouvelle.

 

Les différentes natures du mot "en" :

_ préposition : en allant au travail, j'ai rencontré Pierre.

_ adverbe de lieu : de Paris, j'en reviens !

_ pronom personnel : de son indifférence, j'en souffre.

 

Les différentes natures du mot "y" :

_ adverbe de lieu (signifiant "ici" ou "là") : j'y suis et je compte bien y rester !

_ pronom personnel (signifiant "cette chose", "à cela"...) vous avez encore oublié vos copies, demain, pensez-y !

 

Les différentes natures du mot "comme" :

_ conjonction de subordination (marquant à la fois la cause, le temps ou encore la comparaison) : comme la pluie menace, je retarderai mon départ.

_ adverbe de quantité exclamatif : comme il faut beau aujourd'hui !

_ adverbe de quantité interrogatif : regarde comme (comment) il procède.

_ adverbe de manière : il était comme assommé par cette nouvelle.

 

Les différentes natures du mot "si" :

_ conjonction de subordination (marquant soit la condition, soit la condition, la cause ou bien encore le temps) : si j'avais de l'argent, je partirai en voyage.

_ adverbe interrogatif : dis-moi si tu viendras demain ?

_ adverbe interrogatif à valeur exclamative : regarde si nous sommes heureux !

_ adverbe de quantité : je suis si heureuse pour vous !

_ verbe d'affirmation : si ! c'est vrai !

 

Exercices

Précisions sur les dictées

Notation:
-1 pour une faute d'orthographe
-2 pour une faute d'accord (ne pas mettre l'accent du subjonctif est une faute d'accord puisqu'il permet de différencier le subjonctif de l'indicatif)

Les mots ayant plusieurs orthographes:
Certains termes ont plusieurs orthographes. Sachez que malheureusement, les correcteurs n'acceptent que l'orthographe choisie par l'auteur (sauf exception rare). Cela dit, les extraits sont souvent des traductions de textes anglophones, l'orthographe choisie est donc souvent la plus répandue. Ne vous inquiétez pas, il est tout de même assez rare de se retrouver à devoir choisir et prier pour tomber sur la bonne orthographe.
Tout ce que je vous espère c'est de ne pas tomber sur le mot "clef" (ou "clé")...

Les textes proposés

Comme je l'ai dit plus haut, les textes choisis sont souvent des traductions de textes anglophones (allez savoir pourquoi, ça doit être les lectures du jury...), mais il peut aussi y avoir des extraits de classiques (Madame Bovary...), d'où mon conseil de travailler avec des extraits de Germinal (les débuts de chapitre): non pas que ce livre ait plus de chances de tomber mais parce qu'il vous donne un bon exemple du style des textes proposés et surtout offre une préparation idéale pour l'accord des participe passé et la conjugaison (notamment l'imparfait du subjonctif).

Les noms propres:
L'orthographe de tous les noms propres, même les plus évidents, vous sera donnée. Une faute à un nom propre ne peux pas être sanctionnée mais il est possible qu'écrire la mauvaise orthographe alors qu'elle vous était donnée soit sanctionné.

Les accents:
Une faute pour les accents n'est pas sanctionnée (sauf si elle permet de faire la différence entre l'indicatif et le subjonctif... dans ce cas c'est une faute d'accord qui coûte 2 points) mais si vous faites trop de fautes d'accents ou si votre écriture des accents n'est pas claire (un accent horizontal par exemple), vous risquez d'être sanctionné d'un ou deux points.

Documents à télécharger

Analyse grammaticale

Conjugaison

Vocabulaire

Dictées

Résumés, discussions et commentaires composés

Orthographe

Textes à corriger

Divers

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement